Whisky Chinois, Meta Ambassadeurs, Vodka Frites etc

Au menu cette semaine : un gin offensant, des vodkas au goût de frites, des boules à neige pour adultes, le résultat de ma consultation sur l’avenir des hard seltzers, une distillerie de single malt en Chine (déjà opérationnelle celle-ci), des masters blenders en mouvement, des ambassadeurs de marques dans le métavers, 11x plus de distilleries craft, une tequila tourbée, des Français qui boivent trop, un petit hack pour vos étiquettes, une formule pour congeler ses alcools, et j’en passe !

Bref, posez-vous confortablement, et bonne lecture ! 😃

💡 Si vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter et souhaitez recevoir ces actualités en avant-première : RDV ICI 💌 (c’est gratuit !)

⚗️ Single Malt Made In China (bis)

Je vous parlais la semaine dernière d’une future distillerie de whisky Diageo en Chine. Pernod Ricard a lui annoncé ce 16 novembre l’inauguration de la sienne. Elle s’appelle The Chuan, se situe dans la province du Sichuan, et est en activité depuis août déjà. Montant de l’investissement : $150 millions.

En attendant les premiers single malts et une ouverture au public en 2023, une visite virtuelle est d’ores et déjà possible sur un site dédié.

The Chuan

🤖 Meta Ambassadors ?

Encore en virtuel, mais un stade plus loin : l’avenir du boulot d’ambassadeur de marque est-il dans le métavers ? Ou peut-il carrément être pris en charge par des intelligences artificielles ? C’est en tous cas le pari du whiskey irlandais Kinahan’s qui creuse activement le sujet avec des ambassadeurs en mode avatars… 🤔 

Kinahan’s dans le métavers

Ceci étant, n’en perdons pas de vue l’essentiel : « Nous, c’est le goût ».

🍟 Produits

Et justement, ce jeudi 18 novembre, la chaîne de fast food Arby’s sortira deux vodkas (40% vol.) à base de pomme de terre et aromatisées comme ses frites (ie. cayenne, paprika, oignon, ail etc.). Et pas la peine de vérifier sur le calendrier : non, nous ne sommes pas le 1er avril, c’est réel ! 😅  

La Vodka Arby’s arôme frites

Pas salée, mais certainement fumée, El Tesoro (Beam Suntory) a lui dévoilé une version de sa tequila vieillie 9 mois en fûts de bourbon puis finie 4 mois en fûts de Laphroaig. C’est la première d’une série « Mundial », soit une collection de tequilas passées par des fûts de spiritueux du monde entier. 

El Tesoro x Laphroaig

De leur côté, les tequilas Butterfly Cannon (Biggar & Leith) arrivent en France via Le Cercle (Cognac PLANAT / HEDONIST Spirits). Originalité : outre une classique Silver, la gamme compte aussi une Rosa Tequila, infusée aux écorces de pamplemousse rose, et une Tequila Blue, aux écorces de clémentines, de figues de barbarie et d’extrait naturel de betterave. 

Butterfly Cannon Tequila

Birdie (Hauts de France) sort pour sa part un nouveau gin en édition limitée : Kaldi (44% vol.), composé notamment de café moka. 1500 bouteilles sont disponibles. 

Birdie Kaldi

Et Noël approchant, 3 chaînes de magasins (Marks & Spencer, Morrisons et Aldi) ont visiblement eut la même idée (ou copié celle du premier) : proposer des liqueurs de gin sous forme de boules à neige

Les liqueurs de gin de Noël par Marks & Spencer

Enfin, d’après Whisky Mag, l’Experimental Cocktail Club travaille sur une gamme de cocktails RTD sous le nom de Travellers Cocktails, en collaboration avec La Maison du Whisky.

Travellers Cocktails par Experimental Cocktail Club

⚕️ Les Français boivent-ils trop ?

D’après Santé Publique France, 23,7% de la population de 18 à 75 ans (dont 68,1% d’hommes) a dépassé en 2020 le seuil de 10 verres standard par semaine (ou deux par jour max, avec des jours sans consommation). En 2017, le chiffre était quasi identique à 23,6%.

A noter, si vous êtes de nature plus optimiste, ça signifie aussi que 76,3% de la population ne dépasse pas le seuil (ou ne le déclare pas). Comme souvent, tout est dans la formulation 🤫

Sinon, pas mal d’autres chiffres sont disponibles dans le rapport complet pour ceux qui voudraient aller davantage dans le détail. 

💦 Tendance sans alcool

Voilà qui devrait rassurer Santé Publique France. D’après Brandwatch Intelligence et une étude basée sur 120 000 publications sur les réseaux sociaux, la tendance du sans alcool est en nette augmentation : +12% de mentions aux boissons sans alcool sur un an, avec notamment une popularité croissante pour les bières et cocktails sans alcool, mais aussi les alternatives no/low aux vins, G&T, rhums, etc.

D’ailleurs, la marque de sans alcool Lyre’s, fondée en 2019 et récemment arrivée en France, est désormais valorisée à £270 millions. Mark Livings, son CEO, indique au passage qu’il s’en vend une bouteille toutes les 30 secondes et ambitionne de devenir une licorne dans le secteur (ie. être valorisée à plus d’un milliard de dollars). De quoi certainement mettre des étoiles plein les yeux de ses challengers.

⚒️ Craft US

Mais attention, ça n’en est pas pour autant fini pour les vrais spiritueux 🤘

Vu au détour d’une interview de Rebecca Harris, chief distiller de la Catoctin Creek Distillery : le nombre de distilleries artisanales aux USA est passé, en l’espace de 10 ans seulement, de 200 à plus de 2200 aujourd’hui.

🦸‍♀️ Masters

Bushmills (Proximo Spirits) a une nouvelle master blender : Alex Thomas. Elle travaillait jusque-là à l’assemblage de The Sexton et succède à Helen Mulholland après près de 30 années de service. 

Alex Thomas, Master Blender chez Bushmills

Côté rhum, Bacardi a aussi un nouveau maestros de ron : Astrophel « Troy » Arquiza (NB : plus de 20 ans de boîte déjà). Il remplace José Gomez, ce dernier prenant sa retraite après 41 années passées chez Bacardi.

Enfin, Campari a nommé Jesús Susunaga Acosta (ex-Bacardi / Cazadores / Patron) au rôle de maître distillateur de son portfolio de tequila à la San Nicolás Distillery (Jalisco). Il succède à Cirilo Oropeza, créateur d’Espolòn Tequila, décédé en octobre 2020.

🧃 Packaging

Chivas déploie actuellement une nouvelle bouteille de son Chivas 12. Plus allongée, elle se veut plus légère que la précédente pour une économie annuelle de verre de 1000 tonnes.

Gordon’s a également dévoilé un nouveau look pour son portfolio de gins (ou dérivés). Cette nouvelle bouteille est constituée à 85% de verre recyclé. 

La nouvelle bouteille Gordon’s

🏰 Château = Premium ?

Toujours dans cette thématique packaging : outre le prix, les consommateurs jugent également la valeur d’un produit en fonction de son étiquette.

Jusque-là, rien de neuf, mais si on regarde tout ça plus en détail, ça peut devenir particulièrement intéressant. En effet, une étude des magasins Aldi, en partenariat avec l’Université d’Oxford, a montré que 34% des gens avaient évalué une bouteille de vin comme étant la plus premium d’un lot simplement parce qu’elle présentait un Château sur son étiquette.

A garder en tête pour vos futurs design 😉 (e.g quelle est la perception du produit si on affiche son alambic ou non ? des épices ou non ? etc.)

⚖️ Naming

On a vu pour l’aspect visuel, mais qu’en est-il du nom aussi ?

Ce qui est sûr, c’est qu’on ne peut pas nommer sa marque n’importe comment. Ou du moins, à en croire une plainte déposée en Angleterre, pas Fok Hing Gin (aka potentiellement « Fucking Gin » si vous ne l’aviez pas). Côté défendant, on argue que c’est un hommage à la rue Fuk Hing Lane à Hong Kong, et que ça voudrait dire « fortune et prospérité » en Chinois. Bref, que tout ça n’est qu’une mauvaise interprétation, m’voyez ? 🤓

Quoi qu’il en advienne, niveau RP, ça fait le boulot et c’est déjà ça de pris 😇  

Fok Hing Gin

🎙️ Podcasts

Le 2e épisode de Fine est en ligne. Après Marc Bonneton, c’est au tour d’Yves Cosentino (Algebra Extra Dry) de se prêter au jeu de l’interview. Dans cette première partie, il y parle de son parcours pro (via Johnnie Walker, Bushmills, Cutty Sark, Absolut, …), du fonctionnement de la grande machine corporate (e.g. un marketing parfois hors sol, à la fois coupé de la prod et des consommateurs), du storytelling (à ne pas prendre au mot), … Bref, toujours aussi intéressant à écouter, et vivement la 2e partie 👌  

Fine x Yves Cosentino

Quant au Bottlefield Show, le dernier épisode s’intéresse aux « rituels » et modes de consommation des boissons alcoolisées (et opportunités associées). Comme le service de 119 secondes de la Guinness, le quartier de citron vert dans le goulot d’une Corona, le cidre sur glace, le boilermaker et d’autres. 

The Bottlefield Show et les rituels de conso

📖 Livres

Comme prévu, le nouvel ouvrage cocktails de Death & Co intitulé Welcome Home* est sorti ce mardi 16 novembre. Parmi les 600+ recettes, on trouve également des cocktails peu ou pas alcoolisés, des recettes de shrubs, solutions acides, salines, etc. ainsi qu’une bibliographie (qui inclut même des livres sur le business plus généralement). 

Death & Co Welcome Home

🎛️ Technique

En passant, ce n’est pas le bouquin de Death & Co, mais ça peut servir : Frédéric Bourgoin a repartagé sur son blog une formule pour estimer à quelle température un spiritueux va geler :

T° GEL = -((%vol./2)-3), soit -17°C pour une vodka à 40% vol. par exemple.

📺 Soirée in Bloom

Côté vidéo, St-Germain a lancé une websérie intitulée « Soirée in Bloom » avec pour host son ambassadeur (réel lui) Franck Dedieu. Le premier épisode est sorti et nous entraine dans une virée à travers quelques top spots londoniens en compagnie de Paul Lougrat (du bar 🔶🟥🔵) et d’autres. 

Soirée in Bloom épisode 1 par St-Germain

🏅 Top 100

En parlant de top spots, le Top 500 Bars (par Le Cocktail Connoisseur) a dévoilé son Top 100. En pole position, encore et toujours le Connaught à Londres. Et côté Français, on trouve notamment le Little Red Door (20e), Le Syndicat (45e), Danico (50e), Bisou (93e) et le Copperbay (95e). 

Connaught Bar (Londres)

🍹 Dans les bars

Ce lundi 22 novembre, Cocktails Spirits fait escale à Bordeaux, au Frida, dans le cadre de son Cocktails Spirits On the Road.

Pour rappel aussi, Luca Cinalli en masterclass au Andy Wahloo, c’est mardi prochain (23/11).

Guillaume Drouin remet lui le Café Calva au goût du jour, en version classique ou moderne (ie. cocktails) en partenariat avec 21 établissements parisiens

Christian Drouin et le Café Calva 2.0

Et pour sa part, Nico de Soto met un coup de projecteur sur l’hydromel avec Bulles de Ruche et sera derrière le comptoir du Danico le 12 décembre prochain avec une carte de 9 cocktails dédiés. (© photo Liza Miri

Nico de Soto x Bulles de Ruche

🎟️ Salon

Côté salon, ProWein confirme sa tenue en physique à Düsseldorf les 27-28-29 mars 2022. Pour l’occasion, 5500 exposants sont attendus !

Comme d’habitude, ces évènements (et davantage) sont sur mon agenda partagé. Si vous souhaitez y ajouter vos dates, faites-moi signe !

📊 Hard Seltzer : Yay or Nay?

Comme promis, l’heure est venue de vous présenter les résultats de ma petite consultation. Pour rappel, je vous demandais la semaine dernière si vous étiez plutôt confiant ou sceptique concernant le succès annoncé des hard seltzers, et le verdict est assez net après 122 votes enregistrés :

  • 22% d’entre vous se disent confiants
  • 78% se disent sceptiques

Merci aux participant(e)s !

👷 Jobs

Pour conclure, de nouvelles offres cette semaine encore :

  • Tijuca recrute un(e) Agent Commercial
  • Et Maison Hamelle (Pastis Parisien notamment) cherche un(e) Assistant(e) Commercial / Communication / Marketing pour un stage de 6 mois

▶️ Pour retrouver tous les détails de ces annonces (ou publier les vôtres), RDV sur DistilJobs.fr

Maison Hamelle à Paris

C’est tout pour cette semaine. Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! Si vous pensez que ça peut intéresser d’autres personnes dans votre entourage, n’hésitez surtout pas à soutenir le projet en partageant tout ça sur vos réseaux ! 🙂

Et si ça n’est pas déjà fait, à vous abonner (c’est gratuit) pour recevoir les prochains numéros en avant-première.

Je me tiens pour ma part à disposition si vous avez la moindre question, remarque ou info à partager.

*Lien affilié