Salut, ça craft ?

Au menu cette semaine, un numéro riche en réflexions avec : du craft, du « craft-washing », de l’artisanal pas artisanal, des boissons futuristes (voire dystopiques ?), un whiskey coca bien cher, de la vodka aux beignets, une nouvelle option pour des Gin & Tonic faiblement alcoolisés, un Superbowl épicé, un coffre à whisky pare-balles, de l’alcool de synthèse, une imprimante de boissons, du XO en famille, et j’en passe.

💡 Si vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter et souhaitez recevoir ces actualités en avant-première : RDV ICI 💌 (c’est gratuit !)

👨‍🌾 Spiritueux artisanaux ?

On le sait, le craft est tendance. Mais encore ? Hasard du calendrier ou pas, on est quelques-uns à s’y être intéressé plus spécifiquement ces derniers jours. Faisons le point.

Dans le dernier épisode du Bottlefield Show par exemple, on s’est posé la question avec Ludovic de ce qu’est le « craft » exactement. Car si ça peut paraître évident dans le langage courant, l’est-ce vraiment ? Après tout, y a-t-il des critères pour définir clairement un spiritueux artisanal VS un spiritueux industriel ? Idem pour un spiritueux « fait main » ? (e.g. n’est-ce pas Tito’s ?) Et quid d’un « small batch » ? Jusque combien de bouteilles est-ce légitime d’employer ce terme ? (e.g. 5+ millions de litres, ça passe encore selon Teremana / The Rock 🤷).

Bref, on explore le sujet, jetez-y un oeil

Dans le même temps, Vivien Starosse a publié un article très intéressant sur la tendance au « craftwashing ». Il y mène l’enquête et encourage justement à challenger le storytelling qui entoure parfois des produits aux allures artisanales, mais sans forcément en avoir les fondations. En somme, à apprendre à lire entre les lignes et « creuser au-delà des apparences pour avoir une vision transparente et sincère de l’offre proposée ». Amen.

Enfin, si on s’intéresse au gin « craft » plus spécifiquement, et pour faire écho au podcast plus tôt, Whisky Mag souligne pour sa part qu’au final « un gin artisanal n’a pas le droit d’être… artisanal » 🤨 (forcément, vu que légalement, il doit être fait à base d’alcool neutre à 96%, par nature industriel). Ca n’arrête pas grand monde dans les départements marketing (idem si on se penche sur ce qu’est censé être une vodka), mais ça a le mérite d’être rappelé.

Bilan, un seul mot d’ordre pour moi : la transparence !

🥃 Produits

La distillerie bretonne Awen Nature a sorti Kanol Gin (57% vol.), son premier navy strength, issu d’une distillation au bain-marie de baies de genièvre, cannelle, muscade et angélique (entre autres). 

Beefeater lancera en mars une nouvelle déclinaison de son gin : Zesty Lemon

Sloemotion Distillery (Yorkshire) a elle dévoilé Inginious, un gin 10x plus concentré qu’à l’accoutumée. A l’instar d’Adnams Smidgin, il a pour ambition de permettre de servir des Gin & Tonic plus faibles en alcool avec une simple dose de 5ml.

Et Detroit City Distillery annonce pour le 11 février une vodka de pomme de terre aromatisée avec des paczki, soit les fameux beignets polonais à la framboise. A noter si le sujet se pose : pas de démarche anti-gaspi ici puisque les beignets en question sont tous frais du jour de la distillation. Pour le reste, ils ont dû bien s’amuser à nettoyer tout ça après !  

Côté rhum, Plantation lance un nouveau vintage dans sa collection Under The Sea. Il s’agit cette fois d’un 2007 en provenance de la distillerie Clarendon en Jamaïque, lequel a été vieilli 15 ans en tout, dont 13 ans sur place et 2 années supplémentaires en Charente.  

En parallèle, la marque remet aussi en avant son programme de Single Casks dédié aux cavistes, lesquels peuvent sélectionner leur propre fût, afin de proposer un embouteillage exclusif au nom de leur cave

Enfin, Coca-Cola et Molson Coors s’associent une fois de plus et proposeront prochainement une nouvelle boisson hybride : Simply Spiked Lemonade (5% vol.). 

🏈 SuperPunchBowl

Pour le Superbowl LVI le 14 février prochain, Captain Morgan (sponsor de l’évènement) met en jeu 20 punch bowls high tech avec lumières, mélangeur sonique, tableau des scores en direct et enceinte intégrée… Totalement inutile, et par conséquent absolument indispensable. 

👔 Business

Je vous rapportais la semaine dernière les chiffres 2021 de la filière Cognac. Pour compléter, LVMH révèle dans son dernier rapport financier que sur les 223,2 millions de bouteilles de Cognac vendues l’an dernier, 102,6 millions d’entres elles venaient de Hennessy (soit 45,9% de parts de marché !).

Du côté de Rémy Cointreau sinon, le groupe communique, pour le 3e trimestre de son exercice fiscal 2021/2022, un chiffre d’affaires en hausse de +21%, et même +38,1% sur ses 9 premiers mois par rapport à la même période en 2020/2021.

Enfin, côté étranger, Diageo a annoncé avoir achevé son acquisition de Casa UM (propriétaire de Mezcal Union notamment). En outre, le groupe rapporte une croissance de ses ventes de +15,8% sur son premier semestre, en particulier grâce à ses spiritueux premium.

⚖️ Légal

La Scotch Whisky Association est intraitable. Pour rappel, légalement parlant, il n’y a de vallées (« Glen ») qu’en Ecosse. Un point c’est tout, ne cherchez pas ailleurs… Un whisky allemand l’a appris à ses dépens au tribunal : « Glen Buchenbach », c’est définitivement pas possible si ça vient d’ailleurs.

Et pendant ce temps, histoire de mettre les pieds dans le plat, on se plie aux règles d’étiquetage du « champagne russe » et on laisse faire les mentions « spiritueux sans alcool » comme si Gin, Seedlip et Tequila, c’était la même chose… 😩 #toutvabien 

🌱 Ecologie (et plus)

Plus fun, Liviko (Estonie) a trouvé un moyen d’upcycler ses déchets : produire du fromage avec les baies de genévrier utilisées pour la distillation de son Crafter’s Gin. En 2019, la marque avait déjà fait parler d’elle en développant une gamme de boissons dédiée à base de ces mêmes restes. 

Maker’s Mark devient de son côté la plus grande distillerie au monde à avoir obtenu la certification B Corporation. Cette dernière distingue les sociétés « leaders dans le mouvement mondial pour une économie inclusive, équitable et régénératrice ».

Et c’est également le cas du côté de la distillerie écossaise Nc’Nean.

📒 Blockchain

A l’occasion du Nouvel An chinois, Glenfiddich a remis le couvert sur Blockbar avec 200 bouteilles en NFT de Gran Reserva, un 21 ans d’âge passé en fûts de bourbon et rhum. 

La plateforme de streaming américaine Spirits Network s’est quant à elle associée avec The Borders Distillery et met en vente 1000 fûts de whisky, pour $3600 pièce. Chacun d’entre eux est rattaché à un NFT d’un visuel de la distillerie et ses détenteurs pourront suivre l’évolution de leur barrique via une application. A terme, ils devraient pouvoir récupérer 240 à 270 bouteilles de Scotch par fût.

🖨 Imprimer des boissons ?

Pour rester sur la thématique tech / boissons toujours, la société Cana Technology travaille apparemment sur le prototype d’une « imprimante de boissons moléculaires ». Son ambition : être capable « d’imprimer » n’importe quelle boisson à la volée, du jus d’orange au vin, en passant par les hard seltzers, le café, et j’en passe. Ca fait rêver, non ? 

🧪 Vers l’alcool de synthèse ?

Dans un autre genre, alors que certains s’inquiètent de plus en plus des nouvelles stratégies de l’OMS, ou que le vin pourrait à terme être traité comme le tabac… Voilà que des startups travaillent aussi sur des alternatives à l’alcool qui seraient susceptibles de procurer certains de ses effets relaxants, mais sans les effets secondaires plus nocifs.

Ce serait le cas par exemple de Sentia, un « active botanical spirit » (mais sans éthanol…) développé par GABA Labs (UK) et dont les ingrédients seraient capables de stimuler notre neurotransmetteur acide γ-aminobutyrique (aka GABA), à l’instar de l’alcool. 

Mieux (?), la boîte aurait carrément développé une molécule d’alcool de synthèse susceptible de permettre de reproduire n’importe quel spiritueux sans plus avoir à se soucier de ses effets sur notre santé. Mais évidemment, rien ne le prouve à l’heure actuelle et, quand bien même, ça pose malgré tout un paquet de questions en termes d’usages : quid des mélanges ? Quid de prendre le volant ? Ou à un autre niveau : quid des problématiques marketing et communication pour promouvoir tout ça (notamment vis-à-vis des jeunes), etc.

Trop beau pour être vrai donc ?

En tous cas, si vous voulez au moins creuser le sujet sur le segment de Sentia, le Time cite aussi dans son article les marques Kin Euphorics, Ghia et Psychedelic Water. Et l’IWSR s’est également intéressé en chiffres à la croissance de ce qu’il nomme ici des « alcohol-adjacents » (ie. ces boissons sans alcool qui « offrent des avantages fonctionnels ou améliorant l’humeur, via des ingrédients tels que le CBD, les nootropiques et les adaptogènes »). 

🎟️ Spiritourisme

Loin de tout ça, quittons les labos, enfilons nos bottes et revenons-en à des productions plus classiques…

Avis aux Parisiens ou gens de passage : il est désormais possible aux particuliers de visiter la Distillerie de Paris (des créneaux ce vendredi et samedi en particulier). 

Tout en restant au chaud dans son canapé, on peut sinon faire un petit tour en vidéo dans les coulisses des Distilleries et Domaines de Provence (Pastis Henri Bardouin entre autres). 

Et si pas rassasié, j’ai aussi trouvé ces derniers jours quelques vidéos HD qui nous embarquent en Ecosse et en Irlande du côté des distilleries Dalmore, Hinch et Killarney (avis aux amateurs : cette dernière publie depuis 10 mois de nombreux vlogs des dessous de son chantier). 

Côté chiffres enfin, en voici un qui a de quoi faire rêver quiconque a intégré des tours dans son activité : Buffalo Trace a accueilli plus de 340 000 visiteurs en 2021, soit son record avec une croissance de +16% par rapport à 2019, avant la pandémie donc, et +556% depuis 2010.

📢 Publicité

Côté comm’, pas de NFT pour Rémy Martin pour célébrer le Nouvel An chinois, mais une campagne photo en mode « esprit de famille ». Ce n’est évidemment pas pour la France, mais ne boudons pas pour autant notre plaisir, car les clichés sont plutôt sympas (et oui au Cognac XO sur les tables de camping !) 

📖 Livres

A temps pour la Saint-Patrick, l’équipe du Dead Rabbit (New York) sortira le 22 février son tout nouveau livre : Paddy Drinks: The World of Modern Irish Whiskey Cocktails*. 

📅 Agenda

La Journée des Spiritueux Français prépare son retour pour une seconde édition. Ce sera le jeudi 31 mars prochain

🙈 Pappy or not Pappy?

Pour conclure ce numéro, attention aux âmes sensibles, les images qui suivent peuvent heurter la sensibilité des plus puristes…

Whiskey Consensus (pas sûr que le nom soit adéquat ici) a publié une vidéo où il mélange un Papy Van Winkle avec du Coca (et un glaçon bien opaque)… Sans même compter la petite touche « finger stirred », autant dire qu’un tel whiskey & coke à plusieurs milliers d’euros potentiels ne laisse pas indifférent 🙀 

Qu’est-ce que vous en dîtes, vous ?

  • 😡 Sacrilège ! (c’est neat ou rien)
  • 🥳 YOLO ! (c’est sa bouteille, il fait ce qu’il veut)

Vous pouvez voter en cliquant sur le lien qui vous correspond le plus !

Au passage, il me semble que Dave Broom aime bien faire ça avec du Lagavulin 16 ans, et je trouve ça très cool. Why so serious? 🃏

Sinon, si vous n’en avez pas vu assez encore : il y a quelques années, un bar de Louisville proposait lui carrément des jelly shots à base de Pappy Van Winkle !

Et à toutes fins utiles enfin, ou pour éviter qu’un petit malin ne s’adonne à ce genre de pratiques avec votre collection perso, vous pouvez aussi vous payer un coffre à whisky pare-balles

C’est tout pour cette semaine. Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! Si vous pensez que ça peut intéresser d’autres personnes dans votre entourage, n’hésitez surtout pas à soutenir le projet en partageant tout ça sur vos réseaux ! 🙂

Et si ça n’est pas déjà fait, à vous abonner (c’est gratuit) pour recevoir les prochains numéros en avant-première.

Je me tiens pour ma part à disposition si vous avez la moindre question, remarque ou info à partager. Et de même, si vous recrutez, RDV sur distiljobs.fr pour ajouter vos annonces.

📚 *Lien affilié
🎧 Pour les amateurs de podcasts, une version audio et vidéo de cette newsletter est mise en ligne chaque fin de semaine sur vos plateformes préférées (Apple, Spotify, YouTube, Deezer, etc.). Consultez distilcast.com pour tous les liens.