Peinture, Whisky, ou les deux ?

Pour ce 46e numéro, je vous propose au menu : du tendance, des stars, du luxe, du cher pour de vrai (et pour de faux), le bar de Trump, des milliers de réf’ de gins, du Cognac en rap, des distilleries et packagings toujours plus eco-friendly, des évènements spiritueux en images, de la peinture sous influence, un peu de technique cocktail en podcast, des bougies de Penicillin, et quelques offres d’emploi bien entendu !

Bref, ouvrez tranquillement la première case de votre calendrier de l’avent, posez-vous, et pour ma part je vous souhaite une excellente lecture 😃

💡 Si vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter et souhaitez recevoir ces actualités en avant-première : RDV ICI 💌 (c’est gratuit !)

🔥 Tendances

Cannabis 2022

Les boissons au cannabis : une tendance à suivre pour 2022 ? En tous cas, Constellation Brands, Molson Coors, Anheuser Busch InBev… ont tous en commun d’avoir mis des billes dans des sociétés liées à sa culture au Canada (légale là-bas depuis 2018, date à laquelle on pouvait aussi lire l’intérêt de Diageo ou Pernod Ricard pour le sujet).

Alors bien sûr, si les restrictions légales pour envisager l’export sont évidentes, ça pourrait évoluer dans les prochains mois (aux US du moins). La rumeur court en effet que la législation pourrait s’assouplir dès le mandat de Joe Biden et ainsi rendre possible le développement de ce type de boissons, au-delà de la Californie notamment. 

Mezcal 2027

Côté agave, d’après Insight Partners, le marché du mezcal pourrait atteindre une valeur globale de $1,13 milliard d’ici 2027 (vs $727 millions en 2019). Le principal bénéficiaire de la catégorie a priori : les Mezcals dits « Joven » (blancs / non vieillis) qui comptaient déjà pour 55,4% de part de marché en 2019.

Autre signe de l’intérêt croissant pour cette catégorie : depuis ce mois de novembre, même Marks & Spencer en propose dans ses rayons (au UK en tous cas).

🥃 Produits

Plantation lance Stiggins’ Fancy Smoky Formula, une version fumée de son fameux rhum à l’ananas, laquelle a été vieillie en fûts de whiskey tourbé de la distillerie irlandaise Teeling

La vodka Cîroc a elle sorti pour les fêtes une nouvelle édition limitée : Cîroc Pomegranate (ie. grenade).

Et sans doute plus raffinées que les bougies aux effluves de bars de Miller Lite, la marque Apotheke (à ne pas confondre avec le bar du même nom) a lancé des bougies aux parfums des meilleurs cocktails du NoMad (NYC), Attaboy (NYC) et Maybe Sammy (Sidney). Parfait si vous voulez vous enivrer de Penicillin ou Espresso Martini dans votre salon, mais sans les effets secondaires. 

Enfin, Lidl a apparemment aussi son faux gin sans alcool. Il s’appelle CeroCero et, je ne sais pas vous, mais sa bouteille m’évoque bizarrement un célèbre concurrent… Vers un épisode du type Hendrick’s vs Hampstead à venir encore ? Un mérite tout de même : il est vendu moins de 12 euros le flacon, soit déjà plus de 2 fois moins que son modèle Seedlip. C’est toujours ça de pris… 

👔 Business

Puisqu’on parle de sans alcool, Rayon Boissons rapporte qu’Auchan teste dans un magasin en banlieue de Lyon un rayon dédié au 0.0%. Intitulé « Zéro Zone », il réunit les bières, apéritifs, vins, cocktails, … sans alcool. CQFD.

Maison Villevert (G’Vine, Cîroc, La Quintinye) a annoncé ce lundi avoir pris une participation majoritaire dans la maison de cognac Grosperrin. Elle fait suite à celles de la Celtic Whisky Distillerie en 2020 et Paragon Brands mi-2021. 

Les Distilleries Peureux-Massenez lancent elles ce 1er décembre Premium Craft Spirits, un répertoire et label qui regroupe « 76 marques au sein de 60 Maisons pour 800 références au global » à destination des cavistes indépendants notamment.

Terroir des Anges a propulsé sa nouvelle plateforme. Le site propose entre autres 5 box sur des thématiques diverses (bio, rhum arrangé, spi français, etc.) ainsi qu’une cave en ligne.

Et côté musique enfin, la 64e cérémonie des Grammy Awards se déroulera le 31 janvier prochain à Los Angeles. Grey Goose a signé pour l’occasion un partenariat avec l’évènement et en sera donc la vodka officielle. D’ici là, la marque fait également parler d’elle outre-Atlantique avec un spot de pub rythmé dédié au Martini

🍸 Combien de gins ?

Si vous préférez vos martinis avec du gin, voici de quoi évaluer le nombre de versions potentiellement réalisables… Bref, j’ignore combien il en existe dans le monde mais a minima, j’ai lu que l’application Ginferno (lancée en octobre 2020) a listé quelques 5250 gins à elle seule ! Autant dire que ça risque d’être compliqué de tout goûter.

🍇 Cognac

Quelques chiffres côté raisin maintenant. D’après le BNIC, les expéditions de Cognac se comptent à 226 millions de bouteilles sur 12 mois (au 31 octobre 2021), soit une croissance de +22,7% malgré les difficultés liées au contexte de pandémie.

Ses plus gros marchés toujours : les Etats-Unis (78,7 millions de bouteilles), notamment grâce à leur culture cocktail, Singapour (23,6 millions de bouteilles) et la Chine (22,6 millions de bouteilles).

Pour aller plus loin, je suis également tombé sur une série d’articles qui détaille l’histoire et le succès de la catégorie, avec par exemple :

  • 90% des ventes mondiales seraient constituées de VS et VSOP
  • Un Big Four constitué de Hennessy (LVMH), Martell (Pernod Ricard), Rémy Martin (Rémy Cointreau) et Courvoisier (Bacardi) qui représente 80% des ventes
  • Et une influence certaine du rap sur les achats aux USA (e.g. en 2001 la chanson « Pass the Courvoisier » de Busta Rhymes et P. Diddy aurait fait décoller les ventes de la marque de 30%)

🌱 Ecologie

Le gouvernement britannique encourage activement ses distilleries à se tourner vers les solutions favorables à l’environnement. Dans le cadre de son programme Green Distilleries Competition, il a récemment promis la distribution de £11,3 millions pour soutenir plusieurs distilleries dans ce sens et aider au développement de systèmes à faibles émissions de gaz, ou neutre en carbone, etc.  

Les heureux bénéficiaires sont au nombre de quatre : Protium Green Solutions avec un projet en collaboration avec Bruichladdich (£2,65 millions), Locogen avec un projet chez Arbikie Distillery (£3m), Colorado Construction (£2,94m) et Engineering Supercritical Solutions avec la distillerie Glen Garioch (£2,72m).

Concernant Arbikie plus spécifiquement sinon, la distillerie a publié deux vidéos (ici et ) de présentation de son gin Nàdar, lequel est déjà promu comme « climate-positive » (ie. meilleur encore que la neutralité carbone). 

🧃 Packaging

Ca c’est pour la prod. Qu’en est-il côté packaging ?

Zdenek Kastanek, directeur des ventes d’ecoSpirits, rappelle dans une interview à Class quelques arguments sur le cycle de vie des bouteilles en verre. Par exemple, bien qu’elles soient recyclables, elles requièrent néanmoins d’être chauffées à 1200-1300°C pour pouvoir être remoulées, et avant cela de pas mal d’eau pour en défaire les étiquettes. Sans compter ensuite leur transport qui nécessite des protections (cartons, intercalaires, etc.). Multipliez cela par 40 milliards de bouteilles consommées au niveau mondial en 2020 et vous obtenez 22 millions de tonnes d’émissions de gaz, soit 550g de carbone par bouteille.

(D’où l’intérêt de solution telles que la sienne ou les Eco-Pouch de The Sustainable Spirit Co évoquées précédemment par exemple) 

En tous cas, s’il fallait évaluer l’attention apportée à ces questions par les producteurs de spiritueux, voici une piste assez frappante. D’après le fondateur de Stranger & Stranger, Kevin Shaw, son agence (qui avait déjà réalisé une bouteille de vin en papier il y a 10 ans) a reçu cette année déjà plus de briefs dans ce sens qu’au cours des 27 dernières années combinées.

C’est d’ailleurs avec cette dernière que Bushmills a collaboré afin de lancer une nouvelle bouteille pour sa gamme de whiskey single malt (10, 16 et 21 ans). Elle devrait être déployée globalement d’ici début 2022. 

Et enfin, toujours côté packaging, les arrangés Ti’Bio se dotent pour leur part d’une nouvelle étiquette

🙈 50% plus cher

Vous n’aimez pas Black Friday, Cyber Monday et cie, Maison Ferroni a lancé une opération « Flack Briday » avec une offre assez irrésistible : payer son rhum Ambre à 50% + cher ! (NB : si vous vous laissez tenter par cette aubaine, le surcoût sera intégralement reversé à des causes qu’elle soutient) 

💎 Spiritueux = Luxe ?

Egalement plus cher, mais pour d’autres raisons… 😉

Les spiritueux sont-ils des produits de luxe comparables aux Louis Vuitton, Hermès et cie ? Si le sujet vous intéresse, le Wall Street Journal et les Echos explorent la question avec la stratégie de Rémy Cointreau (Louis XIII, The Botanist, Cointreau, Bruichladdich, …) en particulier, dont le CA a au passage augmenté de +50% pour atteindre les €645 millions au premier semestre de l’exercice 2021-2022.

Quelques pistes pour ceux qui ont cette ambition : augmentez vos marges (ie. « Flack Friday » toute l’année), ouvrez vos propres boutiques dédiées et vendez en direct (en ligne notamment), comme le font les grandes maisons de luxe donc. Bonus : si vous pouvez vous offrir Jessica Alba ou Usher, ça peut évidemment aussi aider à conforter votre positionnement 😎  

🤵 Ambassadeurs

Puisqu’on parle d’égéries et cie…

Nick Offerman et Lagavulin poursuivent leur idylle, en mode peinture sous influence, dans un nouveau spot intitulé « Dram & Draw ». C’est drôle, et on appréciera en particulier le gros disclaimer nous rappelant que non, le whisky ne vous rendra pas meilleur en peinture, et n’est pas davantage responsable si ce que vous faites est moche. Je prend note 😅 

De son côté, Keira Knightley s’est associée avec le whisky Black Dog de Diageo pour une campagne en Inde. 

Et Johnnie Walker a sorti une nouvelle publicité avec Milla Jovovich (en Hongrie notamment). 

🍹 Bars

Plus clivant, Donald Trump, 45e président des Etats-Unis a ouvert un bar dans sa Trump Tower à New York. Il s’appelle le 45 Wine & Whiskey, et propose un cocktail nommé le Forty-Five (tiens donc) au prix de… $45 bien sûr ! (bravo à ceux qui ont suivi jusque-là).

Qu’est-ce qu’on a à ce prix-là, me demanderez-vous ? Un old-fashioned accompagné d’un… Coca Light ! Cheers! 

Plus proche de nous et sans aucun doute de meilleur goût, Tempête, le nouveau bar / bistrot de l’équipe de l’Heure du Singe, a ouvert ses portes à Toulouse. Ou du moins, sa version intitulée « Chantier« , en attendant la fin des travaux. 

Sinon, si vous ambitionnez de vous engager dans l’aventure du bar, Proof Creative / Proof & Company, l’entité derrière les renommés établissement Atlas et 28 Hong Kong Street (Singapour) entre autres exemples, a sorti un petit guide en ligne avec 20 piliers à considérer pour lancer son propre bar. Elle liste les points en question (Concept, Equipe, Ambiance, Branding, Uniforme, Merch, Design, Marketing, Musique, Ecologie, …) et les décrits en une ou deux phrases. Rien de révolutionnaire évidemment, mais si vous partez de zéro, c’est certainement une excellente base de départ. 

🎙️ Podcasts

J’ai découvert un nouveau podcast dédié aux cocktails par Vinepair : Cocktail College. 12 épisodes sont déjà en ligne, et si la thématique ne fait pas de doute, le dernier a particulièrement attiré mon attention puisqu’il résume les précédents en en tirant « 8 Hacks » et questionnements de top bartenders.

e.g. ça fait combien un morceau de sucre dans un old-fashioned, et sont-ils tous égaux d’une marque à l’autre ? Quid d’un dash de bitters s’il sort d’une bouteille d’Angostura ou d’un joli flacon japonais ? Et qu’en est-il si la bouteille est pleine ou pas ? Pourquoi pré-batcher un Manhattan ? Comment exprimer un zeste de citron, non pas dedans mais à l’extérieur du verre pour que l’invité en ai sur les doigts, etc. 

Dans la continuité de la semaine précédente sinon, c’était au tour de Ludovic de se présenter, et au mien de jouer les interviewers dans le nouvel épisode du Bottlefield Show ! A suivre en vidéo sur YouTube comme toujours, ou en audio sur vos plateformes de podcasts préférées.  

Pour rappel également, le jeudi 16 décembre, entre 19h et 20h, aura lieu le dernier épisode de l’année et pour l’occasion, nous le ferons en streaming. Au menu : un petit sujet détente autour de spiritueux insolites et un Q&A si vous avez la moindre question à nous poser. D’ici là, si vous avez des trouvailles à nous soumettre, on est tout ouïe via l’adresse mail [email protected]

🎓 En images (et son, parfois)

Après Liquid Passion, c’est au tour de Whisky Live Paris de, semble-t-il, publier ses masterclasses 2021 sur YouTube. Une première, celle de Luca Gargano autour des rhums Providence et Hampden est en ligne en tous cas. Avis aux amateurs ! 

Côté compet’, The Bartender Society a mis en ligne l’aftermovie de sa récente finale (remportée par le Britannique Rory Sorrell). 

Et côté salons, on peut se replonger dans le Gin Addict Festival à Lyon via quelques contenus vidéos sur la page Facebook de l’évènement, ainsi que quelques photos du côté de Rayon Boissons.

Même chose pour Cocktails Spirits et son Bar des Innos qui étaient au Frida à Bordeaux la semaine dernière. Si vous avez manqué ça, de très jolies photos de l’évènementPhilippe Levy) sont également disponibles.  

📅 Agenda

Côté soirées à venir sinon, Glenmorangie s’installe au Renard Bar à Paris avec une carte cocktail dédiée jusqu’au 19 décembre.

Et la première édition du Nantes Cocktail Tour démarre mardi prochain (7/12) et jusqu’au samedi suivant. Pour en profiter à tarif préférentiel, il suffit de récupérer un pass sur le site de l’évènement

👷 Jobs

A retrouver sur Distiljobs.fr cette semaine enfin :

C’est tout pour cette semaine. Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! Si vous pensez que ça peut intéresser d’autres personnes dans votre entourage, n’hésitez surtout pas à soutenir le projet en partageant tout ça sur vos réseaux ! 🙂

Et si ça n’est pas déjà fait, à vous abonner (c’est gratuit) pour recevoir les prochains numéros en avant-première.

Je me tiens pour ma part à disposition si vous avez la moindre question, remarque ou info à partager.