Gin – Alcool = Eau Aromatisée.

On a franchi le cap des 900 inscrits ! Merci encore de votre confiance, vos partages et tous vos retours positifs jusqu’à présent 😃

Pour célébrer ça, je vous propose au menu cette semaine : une couche supplémentaire concernant mon avis sur le « boom » de l’eau aromatisée (#unfiltered), des chiffres hallucinants sur la Cachaça, un livre qui se sent, du Pernod Ricard de partout en cette rentrée, du saké, des liqueurs de tequila, le combat de David contre la Scotch Whisky Association, des taxes sur l’alcool très inégales à travers l’Europe, des alambics aux enchères, des exportations qui repartent, et j’en passe.

Bonne lecture (ou écoute 🎧) !

💡 Si vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter et souhaitez recevoir ces actualités en avant-première : RDV ICI 💌 (c’est gratuit !)

🥃 Produits

Dartigalongue étoffe sa gamme d’Armagnacs avec un Double-Oaked (43,3%), élevé en fûts de chêne gascons neufs (dont un premier à chauffe forte). 

Dartigalongue Armagnac Double Oaked

Un nouveau gin bio arrive chez Bollinger : il contient 7 ingrédients et s’appelle Anaë Gin. Côté production, et derrière ce projet de Pauline Raffaitin : Dominique Touteau (Maître de Chai de Delamain), Philippe Laclie (Maître distillateur de Bercloux) et Guillaume Quenza (du bar Fréquence à Paris). 

Anaë Gin

Vers une tendance saké en France ? Maison Villevert France Distribution accompagne l’arrivée du saké SŌTŌ dans l’Hexagone, et les entrepreneurs Aurélien Briant et Alexandre von MEHKS y lancent également leur marque, Materia Sake

Materia Sake

La tequila Cazcabel débarque en France, avec notamment quelques déclinaisons plutôt originales sous forme de liqueurs au café, miel et coco. 

Cazcabel Tequila

Tel Diddy, Dan Akroyd ou encore Kate Hudson, Gérard Depardieu a désormais lui aussi sa vodka (produite en Biélorussie). 

Vodka Gérard Depardieu

Enfin, côté futaille, la Tonnellerie Quintessence a dévoilé Brume de Quintessence, une barrique en chêne français dédiée au spiritueux. Dispo en 225L et jusqu’à 600L, le tout avec 4 profils de chauffe. 

Tonnellerie Quintessence

👔 Business

Pernod Ricard prend une participation minoritaire dans la société américaine Sovereign Brands (les vins effervescents Luc Belaire, le rhum Bumbu et d’autres)  

Le portfolio Sovereign Brands

Dans le même temps, 6 marques du groupe français (Suze, Havana Club, Absolut, Ballantine’s, Ricard et Pastis 51) arrivent chez Lidl.

Et pour le reste, tout va bien aussi : des ventes record aux USA et en Chine, €8,82 milliards de chiffre d’affaires sur son exercice décalé 2020/2021 (+4,5%), et un bénéfice net qui a quasi quadruplé sur un an, revenant ainsi presque à son niveau d’avant COVID-19.

Rayon Boisson en a d’ailleurs profité pour réaliser un petit graphique de ses 13 marques qui ont écoulé le plus de volume (en millions de litres) sur ce même exercice. On y découvre que c’est Absolut Vodka (dont un rafraîchissement du design de la bouteille est annoncé) qui mène la danse avec 94,5 millions de litres vendus dans le monde, devant Jameson (77,4 millions de L avec une croissance de +14% sur l’année) et Ballantine’s (68,4 millions de L). 

Même dynamique du côté de Brown-Forman sinon : des ventes nettes en hausse de +20% pour son premier trimestre fiscal 2022, et un CA de $906 millions sur un an.

📊 Datas

Whisky

Une étude de Fact.MR estime que le marché mondial du whisky pourrait atteindre la valeur de $108 milliards d’ici 2031 (vs $60 milliards aujourd’hui)

Taxes

D’après un rapport du Drinks Industry Group of Ireland (DIGI), il est moins cher d’acheter une bouteille d’Irish Whiskey en Italie plutôt qu’en… Irlande. En effet, dans le premier pays, les droits d’accises pour une bouteille de 70cl se montent à £2,90 seulement, contre £11,92 au pays de Bono et Conor McGregor 🙀

Plus globalement, le rapport propose un petit graphique récapitulatif des niveaux de taxes en Europe. Mais il faut le prendre avec de grosses pincettes puisqu’on peut déjà constater qu’il y a une erreur sur le chiffre annoncé pour la France : il n’est pas à 869€/HLAP mais plutôt 1802,67€ + 578,80€ soit 2381,47€… :/

A noter pour la France, le chiffre devrait être 1802,67€ + 578,80€ soit 2381,47€

Exportations

La Fédération des Exportateurs de Vins & Spiritueux de France (FEVS) a publié ses chiffres pour le premier semestre 2021. Ils sont meilleurs qu’avant la COVID, grâce notamment à la levée temporaire des sanctions douanières entre Europe et USA à partir de mars 2021. Mais la FEVS invite à la prudence malgré tout, parlant notamment d’une « embellie en trompe-l’œil ». 

Social Media

Le web et les réseaux sociaux ont-ils autant d’influence que ça sur nos choix d’achats de vin ? (Et de spiritueux peut-être, si j’extrapole un peu ?). D’après une étude de Wine Intelligence sur les marchés britanniques, américains et chinois notamment : pas tant que ça. Les principaux influenceurs sont surtout à chercher du côté de notre entourage proche (amis, famille, collègues). Ca me semble assez incontestable a priori. Mais du coup, qui influence notre entourage justement ? 🥚🐔 

Cachaça

Quelques chiffres hallucinants sur la cachaça enfin :

  • Il s’agit de la 3e catégorie de spiritueux la plus consommée au monde
  • D’après The Brazil Business, il existe 5000 marques de cachaça enregistrées (et bien plus qui ne le sont pas), et 40 000 distilleries qui en produisent (!)
  • Selon l’IWSR, 99% de la production de cachaça est consommée au Brésil
  • L’Allemagne, son second plus gros marché, ne compte que pour 0,2% de la consommation globale
  • Et d’après Hamilton Lowe, co-fondateur de la marque Yaguara, la consommation de cachaça au Brésil seul représente déjà 2 fois plus que la consommation de gin dans le monde entier ! (on boit notamment plus de Caïpirinha dans le nord du Brésil que de Gin & Tonic dans le monde) 😮

⚗️ Distilleries

James B. Beam Distilling Co va ouvrir une nouvelle distillerie : la Fred B. Noe Distillery. C’est ici que seront produites ses références Booker’s, Baker’s ainsi que des expérimentations, au rythme de 65 à 70 fûts par jour

Fred B. Noe Distillery

Si vous aussi projetez de monter une distillerie : Jos Nusbaumer va mettre en vente aux enchères ses anciens alambics Holstein le 20 octobre prochain (ie. 4 alambics de 500L entre autres équipements). 

Distillerie Jos Nusbaumer

🌱 Ecologie

Pernod Ricard (encore) a annoncé soutenir la nouvelle initiative « Agriculture and Land Health Initiative » de l’International Union for Conservation of Nature (UICN). Le groupe entend par là accélérer sa transition vers une agriculture durable

Alexandre Ricard

🎒 Spiritourisme

Johnnie Walker a ouvert ce 6 septembre à Edimbourg un centre dédié à sa marque, le tout sur 8 étages et avec deux bars en rooftop, rien que ça ! Ce projet s’inscrit dans un investissement de £185 millions de Diageo en faveur du tourisme whisky en Ecosse. 

Johnnie Walker à Edimbourg

📖 A lire ou à sentir

Après le fameux Le Nez du Vin, ou plus récemment Le Nez du Whisky et Le Nez de l’Armagnac, les Editions Jean Lenoir sortent Le Nez du Bourbon. La préface est signée Chris Morris, le maître distillateur de Woodford Reserve et créateur de la roue des arômes de l’American Whiskey

Le Nez du Bourbon

Côté comptoir, Best Practice Inside a édité l’ouvrage Le Bar De Référence*. 

Le Bar de Référence

Et pour un regard australien sur notre industrie, on peut télécharger gratuitement le numéro d’août de la revue National Liquor News.

⚖️ GlenBully, GlenBullshit ou GlenBonDroit ?

On n’est pas encore en octobre, mais si jamais vous souhaitez avoir une raison supplémentaire de faire un petit Sober October avant les fêtes de fin d’année, voici peut-être de quoi vous donner envie d’au moins éviter le whisky écossais. Le Canadien Macaloney’s Caledonian Brewery & Distillery a publié un communiqué de presse pour rappeler ses arguments dans le combat judiciaire qui l’oppose à la Scotch Whisky Association depuis mars, autour notamment de l’usage même du nom de famille de son fondateur d’origine écossaise (entre autres) car trop évocateur de l’Ecosse bien sûr.

Juste ? Injuste ? En tous cas, je suis sûr que même Poutine y pensera à deux fois avant de tenter de légaliser du « Russian Scotch » ou que sais-je d’autre qui pourrait attirer l’attention de la SWA 😬

Macaloney’s Caledonian

📢 Publicités

Aux USA, Jägermeister a lancé un spot avec le musicien Post Malone. Intitulé « Night Lights », il célèbre la réouverture de bars de quartier et cie.  

Post Malone x Jägermeister

De son côté, à compter du 13 septembre, la filière Cognac mettra en avant ses viticulteurs dans une campagne régionale intitulée #CognacAuCoeur

#CognacAuCoeur

🏅 Awards

Après son palmarès par catégories, Cocktails Spirits a attribué la médaille d’or globale de la meilleure innovation de l’année 2021 de son Bar des Innos à… BTTR. Un choix assez audacieux puisqu’il s’agit d’un sans alcool. 

BTTR, médaille d’or du Bar des Innos 2021

Pour info, j’ai moi-même été jury du Bar des Innos cet été pour cette catégorie sans alcool notamment. C’était extrêmement intéressant, et pour moi BTTR était très largement au-dessus du lot. Il n’y a pas photo là-dessus.

Cependant, à titre personnel, lui aurais-je attribué la médaille d’or au global ? Probablement pas, car aussi réussi soit le produit pour réaliser une alternative sans alcool crédible à un Negroni ou un Campari soda (franchement, bien joué), je ne peux m’empêcher de penser qu’au final il s’agit juste d’un sirop vendu à 28€ (!). Et forcément, c’est gênant s’il n’y pas le coût d’une éventuelle désalcoolisation pour le justifier par exemple.

Est-ce ça l’innovation au final ? (ie. ajouter une chiffre au prix ; faire produire dans une distillerie sans… distiller ; appeler de l’eau distillée un « spiritueux sans alcool » ; etc.)

Aussi, maintenant que j’ai mis les pieds dans le plat… Voici mon sentiment plus global. Malgré une grande ouverture d’esprit (j’ai tout goûté avec une sincère envie d’y trouver des perles), je ne peux honnêtement cautionner le maquillage marketing qui accompagne le « boom » de cette nouvelle « catégorie ». Je maintiens que les sans-alcools qui s’inspirent du gin notamment (j’en ai personnellement goûté une quinzaine à date) ne sont hélas que des eaux (mal) aromatisées (ou hydrolats), aux prix totalement démesurés pour l’expérience proposée.

Avec la quantité d’épices et d’eau nécessaires pour les distiller (et tenter de justifier leurs tarifs, à défaut de payer des taxes d’accises comme vu plus haut), le jeu n’en vaut clairement pas la chandelle d’après moi.

Qui plus est, et quoi qu’on en dise, les alternatives No/Low existaient déjà. Et il n’est nullement nécessaire de casser sa tirelire pour les mettre en oeuvre. Objectivement : une simple Volvic Concombre Menthe & Basilic (ou autre) diluée avec un tonic fera le même job, si ce n’est mieux (je suis sérieux). Idem en mixant 2 gouttes de bitters avec un tonic ou une eau gazeuse. Même chose en échangeant le spi d’un long drink par 4cl de hard seltzer. Ou pour les plus aventuriers : en infusant minute quelques baies de genièvre et coriandre directement dans un tonic, le résultat sera au moins aussi crédible… 

Ceci étant lâché, je suis évidemment ouvert à tout contre-argument (et à en republier le cas échéant). Mais sinon, histoire d’en rajouter une couche, j’ai bien aimé cette petite tribune chez For Georges aussi.

Quoi qu’il en soit, pour vous faire votre propre idée – je vous y encourage – les dégustations pros sont ouvertes jusque samedi chez Drinks&Co. Et nul doute que les nombreux salons à venir (cf. plus bas) auront aussi leur lot d’eaux aromatisées gluten free sans alcool à 0.0% à tester. Autant en profiter ! #healthy 

Le Bar des Innos : jusqu’au 11 septembre chez Drinks & Co

🏆 Compétition

Sans transition. La finale du Bartender On Line Challenge se déroulait dimanche dernier à la Distillerie Combier. C’est Robin Le Texier qui a remporté cette 2e édition

Le Podium du Bartender On Line Challenge 2021

🎟️ Salon

Le Sirha Omnivore à Paris, c’est ce week-end déjà (du 11 au 13 septembre). Le programme de la Scène Liquide est disponible ici.

Le festival de la gastronomie Taste of Paris aura lui lieu dans la foulée, du 16 au 19 septembre au Grand Palais Éphémère.

Puis ce sera ensuite le tour du Sirha Lyon du 23 au 27 septembre 2021, avec notamment un stand des locaux de l’étape, Cockorico, et une offre de cocktails on tap.

Enfin, du côté de Bordeaux, le Trend Festival ouvrira ses portes les 15 et 16 octobre.

Du mal à suivre toutes ces annonces ? Pour rappel, j’ai mis en place un agenda partagé où je répertorie tous ces évènements. Jetez-y un oeil, ajoutez-le à votre appli calendrier favorite, et envoyez-moi vos dates si vous êtes vous-même organisateur ! 😉

👷 Jobs

Le rhum Flor de Caña cherche son/sa Brand Ambassador sur Paris et Aix-en-Provence / Avignon. (photo non contractuelle 😁)

Flor de Caña

C’est tout pour cette semaine. Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! Si vous pensez que ça peut intéresser d’autres personnes dans votre entourage, n’hésitez surtout pas à soutenir le projet en partageant tout ça sur vos réseaux ! 🙂

Et si ça n’est pas déjà fait, à vous abonner (c’est gratuit) pour recevoir les prochains numéros en avant-première.

Je me tiens pour ma part à disposition si vous avez la moindre question, remarque ou info à partager.

*Lien affilié