À Propos

DistilNews vous propose chaque semaine l’essentiel de l’actualité cocktails, bars et spiritueux, le tout mis en perspective à travers le regard singulier d’un distillateur et passionné de mixologie : Frédéric Roginska.


Frederic Roginska - DistilNews

Mon parcours dans les grandes lignes

Diplômé en sociologie, puis en communication et technologie numérique, j’ai d’abord été consultant au sein d’une agence de communication digitale : We Are Social.

Pendant près de 5 ans, j’y ai accompagné des clients dans l’industrie des bières et spiritueux (whisky et vodka en particulier), sur le territoire français (Evin donc) ainsi que sur le MENA (Middle East / North Africa) 🌍

C’est à cette époque que j’ai fondé mon premier blog sur le sujet : Distilzine (en juillet 2012, à la sortie d’une soirée à L’Antiquaire à Lyon) afin d’y partager ma veille spiritueux et cocktails (marketing, produits, modes de consommations etc.).

Profondément passionné par cet univers de la mixologie, je quitte finalement le monde de la communication et part fin 2014 me former à l’European Bartender School à New York. Une expérience inoubliable ! 🍸

A mon retour à Paris, je fais la réouverture du gastropub La Grille, puis accompagne durant quelques mois l’aveK bar dans son lancement au premier semestre 2015 🍹

Marqué par le documentaire Hey Bartender, je repars durant l’été aux Etats-Unis afin de participer au festival Tales of the Cocktail à la Nouvelle-Orléans et rencontrer toutes ses personnalités du bar.

Et je suis servi au-delà de mes espérances !

A NOLA avec Dale DeGroff, aka « King Cocktail » !

J’y reste pendant 3 mois, un temps que je vais notamment consacrer à la visite d’une vingtaine de distilleries, de la Louisiane à New York, en passant par le Tennessee (et évidemment Lynchburg) et le Kentucky 🥃

C’est le déclic. Je comprends à ce moment-là que, plus encore que réaliser des cocktails, c’est produire des spiritueux que je veux faire. Aussi, bien que je sois à New York pendant la première édition de France Quintessence, j’en profite tout de même pour initier quelques premiers contacts par mail.

Quelques semaines après mon retour, j’ai l’opportunité de réaliser ce projet et rejoint Distillerie de Paris où j’apprends enfin en pratique comment produire du whisky, des gins, du rhum, et un tas d’autres spiritueux innovants / hors catégories, tels que des distillats de miel, de sirop d’érable, de maïs ou même d’agave 🌵

Comme un poisson dans l’eau ! Je prends en charge la production de la distillerie durant 2 années, avant de partir fin 2017 dans le Sud Ouest afin de monter, intégralement cette fois-ci, une distillerie « from scratch » : Bordeaux Distilling Co. 🏗️

Ce nouveau projet va m’occuper pendant 3 ans, de la préparation et supervision du chantier, jusqu’à sa concrétisation en jolies eaux-de-vie commercialisées en France et en Angleterre.

En résumé, il y avait de quoi faire : conception, construction, sourcing, R&D, création des recettes, design des étiquettes, premières distillations et mises en fûts de whisky, certifications… ça n’a pas été de tout repos ! 😅

Novembre 2019, l’alambic est fonctionnel !

Puis, COVID-19 😷

Année 2020 au ralenti, une situation sanitaire propice à la réflexion et des évènements qui rebattent les cartes : je décide de quitter l’aventure en novembre et de rentrer à Paris.

L’expérience tourne donc plus court que prévu, mais n’en reste pas moins l’une des plus enrichissantes que j’ai vécue 💪

Au-delà du montage complet de la distillerie, j’ai pu notamment concevoir et produire au cours de ces 3 années : un Bitters, une Liqueur de Café Cold Brew, un London Dry Gin, un Gin Navy Strength, du Rye et d’autres, dont certains ont même su trouver leur place dans les menus et cocktails de quelques-uns des meilleurs bars du monde, à Paris et Londres.

Depuis, j’ai lancé DistilNews, une activité « pandémie proof » qui me ramène à mes premières amours digitales, et à travers laquelle je veux vous proposer ma perspective, à la fois de producteur, de communicant et de fondu de cocktails, sur l’actualité si riche de notre passionnante industrie des spiritueux.

Car au cours de ces années, j’ai réalisé combien il peut parfois être compliqué de se tenir au courant des dernières infos, tant on peut avoir la tête dans le guidon, pris dans le quotidien de son bar, de ses productions, ou de ses clients 🤯

Avec cette newsletter, je souhaite vous proposer une solution pour rester à jour, avoir une vision de ce qu’il se passe côté alcool, le tout en y consacrant le moins de temps possible (ie. 5 minutes par semaine).

Mon parti pris pour cela : un email hebdomadaire, libéré de tout algorithme ou infinite scrolling, agrémenté d’une petite prise de hauteur et avec un regard neuf, quitte à rompre avec les discours convenus habituels.

Pari réussi ?

A vous de me dire ! 🙏


Si vous avez la moindre question, remarque ou suggestion, contactez-moi 🤠

Et si vous n’êtes pas encore abonné(e), c’est le moment :