654 millions de bouteilles exportées

Au menu cette semaine (entre autres choses) :

  • 📊 Le bilan 2021 de la filière Vins & Spiritueux de France
  • ⚗️ Des chantiers de distilleries
  • 🦪 Des spiritueux aux huitres
  • 🍹 Des RTD de bars
  • ♻️ Toujours plus d’upcycling
  • 📏 Une bouteille graduée
  • 🤵 Un tapis rouge
  • 🚀 Une potentielle distillerie en DAO et encore des NFT
  • 🤳 Des influenceurs vins et cocktails
  • 🚰 Le bilan du Dry January

💡 Si vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter et souhaitez recevoir ces actualités en avant-première : RDV ICI 💌 (c’est gratuit !)

🍶 Produits

Après sa collaboration vodka avec les chips Lay’s (entre autres fantaisies), Eastside Distilling (Portland) expérimente désormais un assemblage de whiskey et liqueur de cerise au marasquin (Luxardo très précisément). Le produit titre à 30% vol. et devrait inspirer quelques twists de Manhattan

On ne chôme décidément pas chez Maison Ferrand. La maison de cognac annonce en effet l’arrivée d’une nouvelle marque inédite : Canerock, soit un rhum épicé (vanille, noix de coco et gingembre notamment) tout droit sorti des distilleries jamaïcaines Long Pond et Clarendon

Saint James agrandit sa gamme et propose maintenant aussi son rhum blanc bio en version à 56,5% vol

Dans le sens inverse, Absolut Vodka a elle réduit le taux d’alcool de certaines de ses déclinaisons aromatisées. Raspberri, Vanilia, Pear, Passionfruit, Mango et Watermelon passent ainsi à 38% vol. au lieu de 40%.vol. La marque en profite également pour revoir le design de ses bouteilles, ainsi que leur composition (ie. plus de 50% en verre recyclé désormais). 

Les Cognacs Prince Hubert de Polignac ont eux dévoilé, lors du récent Wine Paris & Vinexpo, une nouvelle bouteille

Et une nouvelle marque de Cognac fait son apparition dans le paysage charentais : Fusion Cognac par la toute jeune Maison Alchimie (2021). 1500 cols sont dispos pour ce VS pensé pour être dégusté en long drinks ou cocktails. Côté design, on notera les petites graduations façon « bouteille-doseur ». 

Le petit insolite (ou pas ?) de la semaine pour finir : la distillerie australienne Never Never a sorti un Oyster Shell Gin, soit un gin aux coquilles d’huitres. Et hasard du calendrier ou non, ça n’est pas le seul produit de ce type à être remonté dans mes flux ces derniers jours : Industrious Spirit Co (USA) a pour sa part lancé fin janvier une vodka inspirée par ce même ingrédient, sous le nom Ostreida 🦪 

🍹 Les bars en mode RTD

Le bar londonien The Gibson (de Marian Beke) s’est associé avec la vodka ukrainienne Dima’s. De cette collaboration, avec Tony Pescatori du Nightjar également, sont nés des cocktails prêts à boire qui twistent les classiques Cosmopolitan, Martini, Espresso Martini et Gimlet. A noter, qu’en parallèle, le bar vend aussi sur son site ses propres RTD en livraison

Le Syndicat (Paris) va semble-t-il lui aussi se lancer dans les cocktails en canettes, sous la bannière de sa filiale SY RTD. Quatre références devraient être disponibles : un Espresso Martini à base de Cognac, un Pornstar Martini à base d’Armagnac, un Negroni à base d’eau-de-vie de framboise et un « Pisco » Sour à base de Calvados. 

Bref, ça bouge bien dans cette catégorie, et notamment en France. J’y reviendrai dans les prochaines semaines.

👔 Business

D’après The Gin Guild, et des données du département HMRC, les exportations britanniques de gin ont baissé en 2021. En cause, le Brexit et la pandémie bien évidemment.

La distillerie Warenghem a elle bouclé l’année 2021 avec un chiffre d’affaires de €5 millions (+30% par rapport à 2020) et 400 000 bouteilles produites. Sur ces dernières, la moitié sont destinées à la GMS, 20% au réseau de caviste et le reste divisé entre les magasins spécialisés, l’export et sa propre boutique (laquelle a accueilli 12 000 visiteurs l’an dernier). En outre, la distillerie va investir €1 million pour optimiser son outil de production (ie. pour produire plus sans consommer davantage d’énergie et eau) et ouvrira une tonnellerie cette année. 

Courvoisier (Beam Suntory) a fait plusieurs annonces ces derniers jours :

Côté groupe plus globalement, Beam Suntory a vu ses ventes augmenter de +11% sur les deux dernières années

Marie Brizard Wine & Spirits (San Jose, William Peel, …) affiche un chiffre d’affaires 2021 de €166,7 millions (dont €78,6 millions d’euros en France, en progression de 3,5%). Au global, le groupe affiche un léger repli de 1% (vs €169,1 millions en 2020), mais avec un 4e trimestre en hausse de +5,6%.

Becle (Jose Cuervo, Bushmills, Kraken etc.) a rapporté une croissance de son bénéfice net trimestriel de +72%, pour atteindre $77 millions. Le groupe envisage sinon des hausses de prix pour la suite afin « d’atténuer les pressions sur les coûts de la chaîne d’approvisionnement mondiale ».

Dans un tout autre registre, Campari annonce pour sa part être partenaire officiel du 75e Festival de Cannes, du 17 au 28 mai 2022. 

Vite fait en passant enfin : d’après Bloomberg, les discussions entre Constellation Brands et Monster Beverage progressent. A suivre.

🐓 Spiritueux de France

La Fédération des Exportateurs de Vins & Spiritueux de France (FEVS) a communiqué sur les résultats de la filière en 2021. Les principaux chiffres à retenir :

  • Un chiffre d’affaires de la filière de €15,5 milliards, en hausse de +28,3% par rapport à 2020 (et +10,5% par rapport à son niveau historique de 2019)
  • Un volume de ventes de 202,5 millions de caisses (+10,6%). C’est la première fois depuis 2012 que le seuil de 200 millions de caisses est dépassé
  • Un excédent commercial de €14,2 milliards (+29,1%), ce qui conforte les vins et spiritueux dans leur place de second excédent commercial derrière l’aéronautique

Pour un détail côté spiritueux plus spécifiquement, voici quelques tableaux et graphiques glanés dans la présentation de la FEVS (documents complets ici, ici et ) : 

📊 Dry Datas

Près d’un mois après la fin de Dry January, NielsenIQ a fait le point :

  • Sur ce mois de janvier 2022, et si on la compare à la moyenne des mois de janvier depuis 2016, la consommation de spiritueux a baissé de -6%
  • Dans le même temps, les ventes de bières sans alcool ont très fortement augmenté en grande distribution : +87% par rapport à la moyenne des sept derniers mois de janvier, pour un total de 4,4 millions de litres écoulés
  • Le phénomène séduit essentiellement les plus jeunes : 21 000 foyers de moins de 35 ans se sont détournés du rayon bière et 46 000 du rayon spiritueux par rapport à janvier 2020, tandis que pour les foyers de plus de 50 ans, la tendance a été inverse

Sur le même sujet, mais aux USA, CGA rapporte que :

  • 35% des Américains en âge de boire ont participé au Dry January cette année (vs 21% en 2019)
  • Dans les bars, les ventes de produits sans alcool ont augmenté de $295 millions par rapport à janvier 2019

⚗️ Distilleries en chantier

Maison Jouffe (pastis breton Brastis entre autres) a lancé en octobre dernier le chantier de sa future brasserie-distillerie, située à Plancoët (22), non loin de Dinan, dans deux bâtiments d’une surface totale de 1300m2. Au programme : deux alambics pour des productions de whisky, gin, vodka et lambig. Ce chantier de €1,3 million devrait aboutir au 2nd trimestre 2022. Et pour les petits curieux comme moi, deux rapides aperçus du chantier ont été publiés récemment en vidéo (ici et ). 

En Ecosse, R&B Distillers, propriétaire de la Isle of Raasay Distillery, va construire une nouvelle unité de production de single malt « du champ à la bouteille ». Elle se situera à Campbeltown et portera le nom de The Machrihanish Distillery. Capacité de production anticipée : 400 000 litres d’alcool pur par an, avec un lancement du chantier prévu en 2023. 

Et pour ceux qui songent à se lancer dans l’aventure, Rumporter a réalisé une interview de Jennifer Frair-Roskis, juriste spécialisé dans les vins et spiritueux. Ils y parlent formation (théorique ET pratique), droit, accompagnement, … Bref, de quoi éclaircir pas mal de points sur la question !

🌱 Ecologie

Spirited Union (Pays-Bas) a fêté ses 5 ans et a pour l’occasion annoncé avoir changé la bouteille de ses « botanical rums » pour un modèle contenant 40% de verre recyclé et 31% plus léger. La distillerie a de même éliminé le plastique de ses emballages. Elle compte ainsi réduire de plus de 370 tonnes ses émissions de gaz à effet de serre sur 2022, sans même compter les gains potentiels sur le transport. Comme quoi, de petits ajustements peuvent avoir de grands effets. 

Côté upcycling, Beer, Wine & Spirits a réalisé un petit reportage chez ReBru, dont la spécialité est de produire des spiritueux (gin, vodka, « whiskey », etc.) à partir de matière premières périmées ou invendues (mauvaises bières notamment, mais pas que). A découvrir ! 

Et si cet exemple de ReBru vous a intéressé, on a justement exploré ce sujet du « surcyclage » dans notre filière spiritueux dans le tout dernier épisode du Bottlefield Show, avec de nombreux autres exemples de transformations (y compris fromage, ou même mobilier de bar). Bref, ça se passe sur YouTube, vous m’en direz des nouvelles ! 🙂 

⛓️ Blockchain

Maker’s Mark s’intéresse à son tour aux NFT. La marque est ainsi devenue le bourbon officiel de la collection « Party Horses ». De quoi donner un peu plus d’intérêt à cette n-ième collection de JPEG en les associant à des évènements réels, ainsi que des éditions limitées dudit whiskey. Et au passage, un branding malin en prévision de la prochaine course hippique du Kentucky Derby, dont le sponsor officiel est son concurrent Woodford Reserve

Côté DAO (ie. organisation autonome décentralisée) sinon, un projet de « première distillerie gouvernée par sa communauté » est apparu : DistilleryDAO. Mais bon, ça a l’air assez vague et obscur encore, et surtout pas très transparent (e.g. pas de noms / visages derrière le projet). Méfiance donc. 

Ceci étant, ça prouve néanmoins qu’il peut y avoir de nombreux angles de rapprochements entre toutes ces technologies et notre filière. Ainsi, nul doute que d’autres projets de ce type devraient arriver. Il faudra juste savoir faire le tri entre ceux qui sont légitimes et ceux qui sont des arnaques totales.

De plus, n’oublions pas que les plateformes de financements participatifs en place depuis des années, ça fonctionne très bien déjà. Pas la peine donc de se jeter tête baissée dans tout ce qui contient des mots tendances comme NFT, DAO, Metavers, Web3, Blockchain, etc. Reconnaissons qu’encore beaucoup de projets spiritueux dans ces domaines n’ont que très peu d’intérêt (par rapport à des solutions plus classiques), si ce n’est celui de pondre des communiqués de presse et donner l’illusion qu’on est moderne.

🖼️ Portraits

Pour revenir dans le monde physique à présent, TF1 a suivi Olivier Buisine dans son travail de bouilleur de cru ambulant qui surveille son alambic « avec les mains et ses oreilles ». Un petit sujet d’un peu moins de 5 minutes, mais très intéressant et incontestablement « craft ». 

Et dans un tout autre style, Barmag s’est intéressé à Marion Tagaux, « influenceuse » cocktail aux 350 000 abonné(e)s sur TikTok. (📸 @achillemartinon

🎙️ Podcasts

Dans la continuité, SOWINE Talks s’intéresse justement, dans son nouvel épisode (enregistré au Wine Paris & Vinexpo Paris), au « poids des influenceurs sur les réseaux sociaux » et comment les marques peuvent capitaliser dessus. Il met tout ça en perspective vis-à-vis de la loi Evin et de la transparence publicitaire notamment, mais aussi avec le témoignage d’Émile Coddens, vigneron au demi-million de followers sur TikTok là encore.

J’en profite pour lancer un compte, tiens 🤳

Pour les amateurs de podcasts sur la thématique du bar sinon, le site australien Boothby a tout récemment lancé le sien : Drinks At Work

🏅 Awards

La Tales of the Cocktail Foundation a ouvert les nominations pour ses Spirited Awards. Vous pouvez soumettre vos bars, bartenders, etc. favoris jusqu’au 8 mars.  

📅 Agenda

Petit récap’ des évènements Liquid Liquid qui arrivent :

👷 Jobs

Deux nouvelles annonces sur DistilJobs.fr cette semaine :

🙈 Le meme de la fin

C’est tout pour cette semaine. Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! Si vous pensez que ça peut intéresser d’autres personnes dans votre entourage, n’hésitez surtout pas à soutenir le projet en partageant tout ça sur vos réseaux ! 🙂

Et si ça n’est pas déjà fait, à vous abonner (c’est gratuit) pour recevoir les prochains numéros en avant-première.

Je me tiens pour ma part à disposition si vous avez la moindre question, remarque ou info à partager. Et de même, si vous recrutez, RDV sur distiljobs.fr pour ajouter vos annonces.


Evaluez ce numéro (cliquez sur l’une des notes ci-dessous 💯) :


Envie de plus ?

Accédez à des contenus additionnels et en avant-première :

📰 Pour ceux qui en voudraient davantage, j’ai lancé une édition quotidienne de cette newsletter afin de vous tenir au plus près de l’information. Vous y trouverez chaque matin, du lundi au vendredi, une sélection des principales actualités du jour dans la filière spiritueux, triées par thématiques et avec de nombreux liens inédits que je ne traite pas forcément dans cette version hebdomadaire (e.g. j’y traite une quarantaine d’infos supplémentaires par semaine). Profitez-en !

Envie de participer ?

A l’heure actuelle, DistilNews n’est monétisé qu’à travers les abonnements à sa version Daily (merci aux quelques « early adopters » déjà au RDV ! N’hésitez pas à vous joindre à eux !).

Si cet abonnement ne vous est pas utile, vous pouvez aussi soutenir ce projet via Patreon (chaque café compte !), en publiant une petite annonce pour mettre en avant vos produits et services (nouvelle rubrique à venir), ou totalement gratuitement, simplement à travers votre bouche-à-oreille positif, vos partages, vos likes, etc. 🙏

Quelques idées pour vous associer à la croissance de DistilNews :

  • 💌 Diffusez ces newsletters autour de vous. Faites suivre cette publication à vos collègues ou ami(e)s qui s’intéressent à notre industrie. Vos partages sont extrêmement appréciés et permettent de faire connaître ce travail au plus grand nombre
  • 💯 Partagez votre sentiment sur DistilNews en remplissant ce formulaire d’évaluation (il prend 30 secondes) ou via vos précieux retours de mails et autres DM
  • 📱 Suivez DistilNews sur Instagram, LinkedIn, Facebook, TikTok et Twitter. Likez, commentez, repartagez les publications pour signaler aux algorithmes que ce contenu vous plait et participer à sa plus large visibilité
  • 📺 Abonnez-vous à ma chaîne YouTube, likez et commentez les versions vidéos de la newsletter pour favoriser leur « découvrabilité »
  • 🎧 Abonnez-vous au podcast (via Apple, Spotify, Google, Deezer, etc.) et idéalement, notez-le sur Apple Podcast afin de le faire remonter dans les classements
  • 📚 Passez par mes liens affiliés pour vos achats (e.g. quand j’annonce la sortie de livres cocktails / spiritueux étrangers entre autres). C’est sans aucun surcoût pour vous, mais ça permet au site de récupérer une légère commission sur le montant de votre panier
  • ✍️ Contribuez au contenu de ces newsletters en me transmettant vos actualités et offres d’emploi, ou en devenant vous-même rédacteur, ici même ou sur les différents sites associés (distilwire.fr et distilzine.fr notamment)
  • 🚀 Mettez en avant vos nouveautés produits, services, établissements, médailles, etc. en devenant sponsor de cette DistilNews hebdomadaire (kit médias à venir) ou en y publiant vos petites annonces (nouvelle rubrique en devenir)