160kg vs 2kg

Au menu cette semaine : un cocktail à gober, un tuto pour transformer 160kg de déchets de bars en seulement 2kg, la fin des droits de douane additionnels US/EU, la bouteille de whisky de La Casa de Papel, les chiffres de vente du rhum en France, un Manhattan au brandy bordelais, du old-fashioned, un « Mountain Suze » et, actualité oblige, de nouveaux exemples d’initiatives de développement durable dans l’univers des spiritueux.

💡 Si vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter et souhaitez recevoir ces actualités en avant-première : RDV ICI 💌 (c’est gratuit !)

👺 Collabs

Johnnie Walker a sorti ce 1er novembre une édition limitée (150 000 bouteilles) de son Red Label, en collaboration avec la série Netflix La Casa de Papel. Signe particulier : un message caché apparaît lorsque l’on place la bouteille sous une lampe UV. 

Johnnie Walker x La Casa de Papel

Thompson’s a réalisé un partenariat avec Clément Sargeni du bar CanCan à Bordeaux pour élaborer un cocktail RTD à base de son nouveau brandy bordelais, de vin de Sauternes, de liqueur de prunelles et de bitters : le Wild Card Manhattan

Simon Thompson x Clément Sargeni

Fentimans s’est associé avec Joe Schofield (Schofield’s Bar, Manchester) afin de mettre en valeur ses mixers. 

Joe Schofield x Fentimans

Hennessy a pour sa part collaboré avec l’architecte Franck Gehry et Baccarat pour son nouveau Mathusalem Hennessy X.O (6 litres).  

Hennessy x Franck Gehry x Baccarat

Et pour les gourmands, la Maison de Cognac s’est aussi associée avec le maître boucher Hugo Desnoyer (Paris 16). Ce dernier propose ainsi à compter de ce mois de novembre un accord original viande et Cognac.  

Hennessy x Hugo Desnoyer

🧾 Douanes

Un nouvel accord entre les Etats-Unis et l’Union européenne permet d’enfin lever les droits de douane additionnels qui empoisonnent depuis plus de 3 ans les relations commerciales entre les deux continents et, par extension, les affaires des alcooliers de part et d’autre de l’Atlantique.

Un vrai soulagement donc, et notamment côté américain, puisqu’entre autres exemples des conséquences de ces taxes jusque-là, on rapporte que les exportations de whiskey américain ont chuté de 37%, passant de $702 millions à $440 millions sur la période 2018-2020, et que le seul Jack Daniel’s aurait perdu $125 millions dans l’affaire.

👔 Business

Campari a annoncé que ses ventes au troisième trimestre ont augmenté de +12,8% par rapport à la même période de l’année dernière (juillet-septembre), et ce notamment grâce aux performances estivales de ses apéritifs (Aperol en tête). Le groupe reste cependant prudent pour la suite, en raison de la hausse des coûts des matières premières et de logistique qui s’accompagnera de hausses des prix plus importantes l’an prochain.

De son côté, Marie Brizard rapporte un chiffre d’affaires au 3ème trimestre en progression de + 2,7%.

📊 Datas

D’après un bilan IRi des ventes de boissons alcoolisées en hyper et supermarchés en France au premier semestre 2021, les spiritueux comptent pour 25,3% de part de marché (en valeur), derrière le vin (29,6% de PDM), mais toujours devant les bières (24,9% de PDM) malgré l’envol de ces dernières au cours de la décennie précédente (+9,9 points par rapport à 2010).

Côté rhum plus spécifiquement, Rumporter a publié un bilan économique de la catégorie en France en 2020. Ce sont 31,5 millions de litres qui se sont vendus (soit +6,5% au global, malgré une chute de -44,7% dans le CHR), dont :

  • 19,5 millions de litres de rhums blancs (-1%)
  • 5,2 millions de litres de « spiced » (+28,3%)
  • 3,2 millions de litres de « darks » rums (+9,9%)
  • 1,8 million de litres d’arrangés (+60,7%) et
  • 1,7 million de litres de rhums vieux (+20,3%)

🌱 Environnement

Glengoyne (Highland) a lancé une étude pour mieux comprendre l’impact du réchauffement climatique sur l’industrie du Scotch whisky. D’après le rapport obtenu, les épisodes de sécheresses estivales qui en résultent pourraient se multiplier et ainsi nuire aux rendements dans la culture de l’orge (quitte à bloquer la production), mais aussi réduire l’efficacité des systèmes de refroidissement dans les distilleries traditionnelles. Et tout ça, sans oublier comment ces évolutions pourraient également affecter la consistance et le goût même des futurs whiskies. 

Glengoyne Distillery

Ceci étant posé, voici quelques initiatives que j’ai pu relever dans l’actu de ces derniers jours :

Si on fait le bilan sinon de ce qui a déjà été accompli au cours des dernières années, la Scotch Whisky Association (SWA) a communiqué récemment que :

🧃 Packaging réduit

Dans la continuité, mais côté bars cette fois-ci, si vous voulez réduire votre conso de verre, j’ai découvert une autre solution de refill. Il s’agit de celle proposée par les britanniques de The Sustainable Spirit Co, dont les « Eco-Pouch » de gin Boxer / rhum Toti / vodka Element 29 permettent de re-remplir 4 fois les bouteilles qu’on a déjà.

Le principe est certes basique, mais parle d’autant mieux quand on se penche davantage sur les promesses associées : 95% de packaging économisé, des volumes plus compacts de 63%, et un transport ainsi allégé de 45%. Sans compter la grosse différence que ça fait au niveau des poubelles après utilisation (cf. le visuel très parlant ci-dessous).  

Si intéressé, c’est dispo en France via Hedon Distribution.

🌺 Gins aromatisés

Si vous êtes du genre à développer un produit sur une base de data : le site e-commerce IWantOneOfThose s’est amusé à combiner des donnés Instagram (nombre d’utilisations de hashtags) et volumes de recherches en ligne (Google Trends) afin d’essayer de déterminer ce qui titille le plus les amateurs de gin britanniques en termes de gins aromatisés.

Pour ce que ça vaut, voici le top 3 des résultats obtenus : les Pink Gins, les Sloe Gins, et les Gins à la rhubarbe.

🍹 Cocktail à gober

Le House Garden à Paris a sorti son nouveau menu cocktails. Parmi les recettes proposées, une certaine « Expérience », à savoir un twist de bramble en version semi-solide, sous forme de sphère à gober. 

L’Experience par le House Garden (Paris)

🥃 Old-Fashioned vs Oddball

Si vous préférez les classiques, la Old-Fashioned Week débute ce vendredi. Et c’est l’occasion parfaite de se replonger dans des anecdotes autour de ce cocktail avec les légendes Dale Degroff (The Craft of Cocktails*) et David Wondrich (Imbibe*) via un épisode du podcast Back Bar (Heritage Radio).

Pour les moins sérieux sinon, c’est aussi l’occasion de se remémorer la plus mythique vidéo tuto de ce cocktail par la désormais célèbre (malgré elle) JaNee😅

Le Old-Fashioned selon JaNee

Et si vous êtes un iconoclaste en mode YOLO total, ça n’a rien à voir, mais Sother Teague (Amor Y Amargo, News York) suggère de mélanger de la Suze avec du… Mountain Dew. Et de conclure sur ce highball inattendu : « Holy shit, this is delicious! ». Vous voilà averti !

📖 Livres

La toute nouvelle version (2022) du Guide Hachette des Rhums* (Christine Lambert) est maintenant disponible. 

Le Guide Hachette des Rhums 2022

Et ce jeudi devrait sinon paraître un très ambitieux pavé de 900 pages : The Oxford Companion to Spirits and Cocktails* de David Wondrich (encore) et Noah Rothbaum. Soit une solution parfaitement crédible si vous ambitionnez une carrière dans l’industrie, mais avez déjà cramé vos droits CPF 😬

The Oxford Companion to Spirits and Cocktails de David Wondrich et Noah Rothbaum

🎙️ Podcasts

Comme pour faire écho aux différents sujets environnement évoqués jusque-là, le dernier épisode du Bottlefield Show s’intéresse aux pénuries de bouteilles, étiquettes, transport, etc. et aux conséquences qu’elles ont pour les marques de spiritueux. Mais surtout aussi : aux changements et solutions qu’elles rendent plus évidents encore (e.g. packagings repensés, comme vus plus haut, etc.). A suivre en vidéo et en audio, comme vous préférez 🤘  

The Bottlefield Show : Less is More!

Enfin, si vous souhaitez creuser encore davantage les thématiques blockchain / crypto / NFT dans l’univers du bar, 52 Martinis / Paris Cocktail Talk y a à son tour consacré un épisode de son podcast, avec en invités Tim Ward (ambassadeur Monkey Shoulder) et Paul Aguilar (du bar Himkok à Oslo). Ils y discutent des nouvelles opportunités marketing que ces technos peuvent permettre, ou encore comment Himkok avait financé son nouveau menu via des NFT de celui-ci.

🎟️ Salons

Le Nantes Spirits Festival lance les festivités ce jeudi, et jusqu’au 7 novembre.

Le festival The Gin Addict à Lyon approche aussi à grands pas (26-27-28 novembre) et aura droit aux honneurs d’une retransmission live sur la télévision locale 8 Mont Blanc.

Le salon Packaging of Premium & Luxury Drinks (PLD Paris) se tiendra pour sa part les 19 et 20 janvier 2022 au Paris Expo Porte de Versailles. Naturellement, l’accent devrait y être mis sur les questions de développement durable.

Et avec un peu plus de patience, la prochaine édition du Spirits Selection by Concours Mondial de Bruxelles se déroulera du 20 au 23 juin 2022 en Guadeloupe, à Pointe-à-Pitre.

Comme toujours, vous pouvez retrouver tous ces évènements (et davantage) dans mon agenda partagé.

👷 Jobs

Comme chaque semaine maintenant, voici quelques-unes des dernières annonces que j’ai répertoriées sur distiljobs.fr (NB : pour ajouter les vôtres et être relayé dans la prochaine newsletter, il suffit de remplir ce rapide formulaire) :

  • Bulles de Ruche recrute un CDD Commerce Terrain pour un démarrage en janvier
  • PWP cherche un(e) Responsable de Marché Prestige – Bars à Cocktails pour BACARDI-MARTINI
  • Shake n’ Smash est en quête d’un(e) Responsable de Salle et Bar
Bulles de Ruche recrute !

C’est tout pour cette semaine. Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! Si vous pensez que ça peut intéresser d’autres personnes dans votre entourage, n’hésitez surtout pas à soutenir le projet en partageant tout ça sur vos réseaux ! 🙂

Et si ça n’est pas déjà fait, à vous abonner (c’est gratuit) pour recevoir les prochains numéros en avant-première.

Je me tiens pour ma part à disposition si vous avez la moindre question, remarque ou info à partager. Et de même, si vous recrutez, RDV sur distiljobs.fr pour ajouter vos annonces.

* Lien affilié