130 distilleries supplémentaires ?

Au menu cette semaine, un programme chargé avec entre autres choses : du « fast whisky », du vin upcyclé en vermouth, du whisky à base de ramen, des chiffres sur le boom des distilleries en France, d’autres sur les performances du cognac en 2021, du mezcal artisanal en images, de la tequila qui rend milliardaire, de nouveaux NFT, du gin en éco-recharge, et même une rubrique complète sur le sans alcool pour rééquilibrer les choses !

💡 Si vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter et souhaitez recevoir ces actualités en avant-première : RDV ICI 💌 (c’est gratuit !)

⚗️ Le boom des distilleries en France

De l’intérêt croissant pour la production de spiritueux en France : Baptiste François (Distillerie Baptiste) a publié sur son groupe Facebook des stats assez frappantes sur le nombre croissant d’établissements enregistrés en code APE 1101Z (aka « Production de boissons alcooliques distillées ») en France entre les années 50 et aujourd’hui :

  • 7 par an en moyenne entre 1950 et 1980
  • 20 par an en moyenne entre 1980 et 2015
  • 45 par an en 2016 et 2017
  • 85 par an en 2018, 2019 et 2020
  • 130 sur la seule année 2021 (!)

Et d’ailleurs, en passant, il semblerait qu’un nouveau projet soit en cours à Paris dans le 12e arrondissement : Distillerie du Viaduc.

En leur souhaitant à tous de réussir bien évidemment ! 💪

🥃 Produits

Un petit insolite pour démarrer : la micro-distillerie Stone Barn Brandyworks (Portland) a produit un « whiskey » à base de nouilles de ramen bio invendues. Vieilli durant 20 000 heures dans des fûts, cet Umi Ramen Spirit titre à 47% vol. et affiche un mash bill de sa matière première à 95% de blé et 5% d’orge.

Plus classique, mais pas moins original, le Français Bruno Mangin / BM Signature a produit un single malt tourbé vieilli en fût de tequila.

Quant à Ardbeg, la marque lance le 1er février un whisky de 13 ans d’âge, Ardbeg Fermutation, dont la fermentation (à l’air libre ici) aura duré 3 semaines (!), soit la plus longue de son histoire, en raison d’une panne de chaudière. A titre indicatif, la distillerie gère habituellement ses fermentations en 72 heures. 

Côté rhum, pour les 40 ans de carrière de Joy Spence (sa master blender) à sa distillerie, Appleton a sorti une édition anniversaire intitulée Ruby. Disponible à 500 exemplaires, il s’agit d’un assemblage de 5 rhums d’au moins 35 ans d’âge. 

Et enfin, Maison Mirabeau lance un vermouth rosé (17% vol.) au UK, en collaboration avec les Londoniens de Vault Vermouth. Il a été produit à base de botaniques et vin « upcyclés » suite à des évènements annulés l’an passé

🔥 Fast Whisky ?

Dans la foulée de cette succession d’actualités produits, on peut certainement se poser la question : où va le whisky (et le reste) en 2022 ? Entre les tendances crypto (cf. plus bas pour la petite dose hebdomadaire de nouveautés dans le domaine), la future IG Whisky de France et d’autres, Christine Lambert note également dans Whisky Mag une ère du Fast Whisky façon Zara / H&M des eaux-de-vie (ie. « une nouvelle quille chasse l’autre, à peine lancée, déjà oubliée »).

Bref, trop d’expérimentations tueraient-elles l’expérimentation ? Idem pour la multitude d’éditions « limitées » et autres finishes exotiques ? Il y a certainement de quoi cultiver le FOMO spiritueux de nombreux amateurs en tous cas, ou a minima rendre plus pénibles les inventaires des cavistes ! Pas sûr qu’on y gagne au change. #lessismore

👔 Business

Brown-Forman a ouvert un bureau à Bruxelles pour gérer lui-même sa distribution en Belgique et au Luxembourg, comme il le fait déjà entre autres en France, Allemagne, Espagne ou Grande-Bretagne.

Beam Suntory a investi pour sa part $20 millions dans la marque de hard kombucha Flying Embers

Et Monster Energy fait officiellement son entrée sur le marché des boissons alcoolisées. Le groupe a en effet annoncé avoir fait l’acquisition de CANarchy Craft Brewery Collective, producteur de bières et hard seltzers, pour $330 millions.

Au passage, The Drinks Business a publié un article sur la tendance Hard Seltzers / RTD dans lequel il rappelle quelques-uns des mouvements de ce type au cours des derniers mois :

  • Coca-Cola x Molson Coors = Topo Chico
  • Coca-Cola x Constellation Brands = Fresca Mixed
  • PepsiCo x Boston Beer = Hard Mtn Dew

🍇 Cognac en chiffres

Le BNIC a pour sa part partagé les chiffres de la filière Cognac sur l’année civile 2021 (et deux belles infographies) :

  • Une hausse de +16,2 % de ses expéditions avec 223,2 millions de bouteilles expédiées (dont 115 millions pour les USA et 34 millions pour la Chine – La France étant son 5e marché avec 6,1 millions de bouteilles vendues)
  • Un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros au départ de Cognac (soit +30,9% en valeur par rapport à 2020)

Pour compléter, Sud Ouest y est aussi allé de ses infographies persos.

🛍️ Ventes Off-Premise / On-Premise / Online aux US

Outre-Atlantique, d’après Rabobank, les ventes d’alcool en ligne aux Etats-Unis ont passé le cap des $6 milliards en 2021. Elles représentent 4% de ventes off-premise (ie. cavistes, magasins, …) et ça ne devrait pas s’arrêter là, puisque toujours d’après ses analystes, l’e-commerce devrait tout simplement être le premier vecteur de croissance de toute l’industrie pour la décennie à venir.

Aussi, plus globalement, Bloomberg a également partagé quelques statistiques du Bureau of Economic Analysis et Quare sur les ventes de spiritueux en off-premise et on-premise (ie. bars, discothèques, restaurants, …) aux USA. Et comme le résume parfaitement le titre de son article : « Une chose que la Covid ne peut pas arrêter : les ventes d’alcool » (hors fermetures évidemment). 

🌵 No Tequila No Gain

D’ailleurs, comme il y a assurément pas mal contribué, ça n’est certainement pas The Rock / Dwayne Johnson qui dira le contraire ! Sa Tequila Teremana s’est apparemment vendue à 600 000 caisses au cours de sa première année (et vise prochainement le million d’après la star lui-même). A titre de comparaison, la tequila de Georges Clooney, Casamigos, vendue $1 milliard à Diageo, n’avait fait que 170 000 caisses sur le même laps de temps… 🙀 

Aussi, avec de tels chiffres, nul besoin de chercher bien loin pour voir combien Clooney, The Rock, Kendall Jenner et cie inspirent les convoitises… Un nouveau venu de la sphère people vient en effet allonger la liste des entrepreneurs de la tequila en ce début d’année. Il s’agit cette fois-ci de l’acteur Mark Wahlberg, lequel a annoncé avoir rejoint l’équipe fondatrice de la marque Flecha Azul, avec lui également de grosses ambitions. 

👨🏽‍🌾 Mezcal Artesanal

Sur un angle plus romantique, je suis tombé sur une petite vidéo qui met en image tout le process de production d’un mezcal au Palenque Herencia Garcia, de la découpe des agaves à leur distillation. Pas fan de la musique, mais à défaut de pouvoir faire un tour du côté de Oaxaca, les images offrent une très belle immersion dans cet artisanat. A découvrir. 

🧃 Gin’Potes etc.

La marque de gin Darnley’s lance des formats « pouch » (ou Eco-Recharge en VF) qui permettent de re-remplir ses bouteilles, et peuvent également être renvoyés gratuitement pour être recyclés.  

The Drinks Business en profite pour se poser la question si ce type de packaging plus écologique (bien qu’en plastique) est amené à se développer davantage dans les spiritueux ou s’il s’agit juste d’un effet de mode ?

Il présente au passage le service d’abonnement Whisky Me de Tristan Stephenson et Thomas Aske, lequel utilise aussi ce type de contenants pour ses envois

Et tant qu’on est dans les packagings un poil enfantins, la marque australienne Mandatory Spirit lance des « Boxtails », soit des cocktails RTD (Mai Tai, Passionfruit Martini, Pink Gin Daiquiri, …) dans des petites briques individuelles 100% recyclables. 

📒 Blockchain

Si 2021 a été une année où il était peu évident de passer une semaine sans nouvelles annonces en matière de hard seltzers, il semblerait qu’on soit bien parti pour avoir droit à un petit chapitre crypto / NFT / blockchain et cie quasiment tous les mercredis de 2022…

Bref, pour ceux que le sujet captive, voici 3 nouveaux exemples tous frais :

  • Buffalo Trace entame cette nouvelle année avec un don de 2022 bouteilles de whiskey au profit d’associations à but non lucratif, dont ses premiers NFT : 5 flacons de 6L d’un bourbon distillé en 1982. Détails à venir mi-février normalement
  • Et Hennessy annonce un nouveau partenariat dans le domaine, avec la plateforme Aura Blockchain Consortium cette fois. Ici, pas de NFT comme pour son récent Hennessy-8, mais une traçabilité complète de ses flacons, avec notamment un certificat d’authenticité conservé sur la blockchain

💧 Sans Alcool (ou presque)

Pour boucler Dry January, une fois n’est pas coutume, je vous propose une section complète dédiée au sujet.

Côté valorisation

Le marché du No / Low ABV serait valorisé en 2021 à presque $10 milliards d’après l’IWSR (vs $7,8 milliards en 2018).

Côté salon

Un nouveau salon dédié à cet univers (au sens large) débarque à Montpellier le 2-3 juillet prochain : SOFT Festival

Côté légal

En Grande-Bretagne, les règles concernant le marketing des boissons dites « low-alcohol » ont été mises à jour. Ainsi, seules celles dont le taux d’alcool est situé entre 0.5% et 1.2% vol. peuvent se revendiquer « peu alcoolisées ». Petite subtilité tout de même : au-delà de 1.5% vol, la notion de « moins alcoolisé » (« lower alcohol ») peut être introduite dans le cadre d’une comparaison avec un alcool plus fort.

Côté livre

Pour les lecteurs, un nouveau livre consacré aux cocktails no / low est sorti la semaine dernière : Mindful Mixology* par Derek Brown (propriétaire du bar Columbia Room à Washington). Pour plus d’infos, il en parlait récemment dans le podcast Modern Bar Cart

Côté média

Marion Lebeau était sur le plateau de B Smart pour parler d’Osco, son apéritif sans alcool à base de verjus et plantes méridionales.

20 Minutes et Virgin Radio ont mis à l’honneur Sober Spirits, une marque lyonnaise qui propose des alternatives 0.0% à base de rhum antillais, gin et whisky dont elle a extrait l’alcool.

Vinepair et Imbibe Magazine s’intéressent eux aux nouvelles boutiques (ou « cavistes 0% » ?) dédiées au phénomène qui se développent aux Etats-Unis notamment, tant en version physique que e-commerce. 

Côté perso

Enfin, pour ajouter une petite touche personnelle, vous pouvez également retrouver mon regard critique sur les produits étiquetés « spiritueux sans alcool » dans l’avant-dernier épisode du Bottlefield Show : Dry January & « Spiritueux Sans Alcool » : les pièges à éviter !

Aussi, si vous êtes en ligne avec ma position ou au contraire pas du tout, n’hésitez surtout pas à partager ça en commentaires de la vidéo, ou par retour de mail. 

🎙️ Podcasts

Margot Lecarpentier (Combat / Capitale), Frédéric Beigbeder (Le Philtre), Olivier Bon (Experimental Group) et Romain Le Mouëllic (Le Syndicat / Fefe) étaient dans le podcast Bande de Food. Chacun y évoque ses projets et les tendances avec pas mal de légèreté, pour un résultat très amusant et éclectique. Et Beigbeder reconnaît même que dire « distillé 6 fois » c’est surtout du marketing 🙏 

Le Single Cast a sorti deux épisodes, l’un sur « les vieillissements loufoques dans le rhum » (e.g. dans l’espace, sur mer, dans le bassin d’Arcachon, dans un désert, avec les vibrations d’une cloche, par des températures négatives, etc.) et l’autre qui pose la question de l’information sur l’âge des rhums.

Mickael Guidot (aka ForGeorges) était l’invité du 3e épisode de Fine de Podcast. Top pour découvrir ce qu’il y a derrière le blog. Spoiler : lui non plus ne comprend pas les hard seltzers, mais n’adhère en revanche visiblement pas à mon prosélytisme pro-Volvic aromatisée 😉

Martin Neuhaus (Maison Coquerel / Normindia Gin) et Yves Cosentino (Algebra Drinks) sont à l’honneur dans les derniers épisodes de Super-Potion. Ca parle calva en cocktails, gin, reprise et innovations pour le premier, et entrepreneuriat / liqueur de café pour le second (et c’est toujours aussi passionnant !). 

Et dans le dernier épisode du Bottlefield Show, Ludovic nous explique tout le process de refonte d’un logo avec un cas très personnel, celui de Studio Blackthorns. C’est assez riche et nul doute que ça pourra vous donner quelques perspectives nouvelles si vous-mêmes travaillez sur l’identité de votre future marque de spiritueux, cave ou bar par exemple. 

🎓 Education

La masterclass Longueteau du Whisky Live Paris 2021 est désormais en ligne. François Longueteau (fils), le maître de chai de la distillerie, y évoque notamment la différence entre sortie de colonne et brut de colonne, le vieillissement en cuve inox, la fermentation, etc.

📅 Agenda

Prowein est décalé aux 15-16-17 mai prochain (au lieu des 27-28-29 mars). Du côté du London Wine Fair (du 16 au 18 mai), on n’est évidemment pas ravi de cette annonce.

Planète Bière revient au Paris Event Center les 27-28 mars avec 150 exposants pour sa 8e édition.

Le Cocktail Tour a dévoilé ses dates pour 2022 à Lyon (19-23/04), Toulouse (17-21/05), Nantes (7-11/06), Montpellier (20-24/09), Bordeaux (11-15/10) et Marseille (15-19/11). Lille et Strasbourg sont également en développement.

Le Toulouse Whisky Festival sera de retour les 21 et 22 mai prochain.

👷 Jobs

Pas mal de nouveaux postes ont été ajoutés sur distiljobs.fr ces derniers jours :

C’est tout pour cette semaine. Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! Si vous pensez que ça peut intéresser d’autres personnes dans votre entourage, n’hésitez surtout pas à soutenir le projet en partageant tout ça sur vos réseaux ! 🙂

Et si ça n’est pas déjà fait, à vous abonner (c’est gratuit) pour recevoir les prochains numéros en avant-première.

Je me tiens pour ma part à disposition si vous avez la moindre question, remarque ou info à partager. Et de même, si vous recrutez, RDV sur distiljobs.fr pour ajouter vos annonces.

🎧 Pour les consommateurs de podcasts, une version audio et vidéo de cette newsletter est mise en ligne chaque fin de semaine sur vos plateformes préférées (Apple, Spotify, YouTube, Deezer, etc.). Consultez distilcast.com pour tous les liens.
📚 *Lien affilié